100 ans de musique pour le cinéma

15 Novembre 2011


Le site Éléphant est né le 18 novembre 2008. La composition de musique pour le cinéma, elle, est née la veille, le 17 novembre, mais cent ans plus tôt, en 1908.

Ce jour-là, on projeta le premier film pour lequel un compositeur avait écrit une musique originale. Et pas n'importe quel compositeur : Camille Saint-Saëns! Il composa la musique du premier film dramatique digne de ce nom, L'Assassinat du duc de Guise, d'une durée de quinze minutes, réalisé conjointement par André Calmettes et Charles Le Bargy. C'était aussi la première fois qu'on recourait à des acteurs d'expérience - plusieurs venaient de la Comédie française - pour interpréter une intrigue dont l'écriture avait été confiée à nul autre que le dramaturge Henri Lavedan, de l'Académie française.

Et pour la musique, c'était Saint-Saëns, le compositeur le plus célèbre de l'époque qui avait été convoité! Avant même d'avoir un an, Camille Saint-Saëns, né à Paris en 1835, était orphelin de père. Une tante et sa mère lui faisaient commencer des études de piano à deux ans. Quel enfant prodige! À dix ans, il donnait son premier concert à la salle Pleyel à Paris et offrait en rappel de jouer par cœur les trente-deux sonates pour piano de Beethoven. Liszt le considérait aussi comme le meilleur organiste du monde. Depuis cette époque, les compositeurs n'ont jamais cessé de s'intéresser à la musique pour le cinéma.

Pour marquer ce centenaire de la musique de film, Éléphant a recueilli les témoignages de compositeurs dont le talent a contribué au succès du cinéma québécois. Ils parlent de leur vie, de leur métier.


Le dossier reste ouvert, des noms s'ajouteront encore.


Sources des notes biographiques :
Dictionnaire du cinéma québécois (nouvelle édition), Boréal, 2006