À la découverte des premiers longs métrages de réalisateurs établis : Micheline Lanctôt

Éléphant

9 Mars 2017


<i>L'homme à tout faire</i>, premier long métrage de Micheline Lanctôt, est disponible sur illico.
À droite : Micheline Lanctôt sur le plateau du film <i>Deux actrices</i> (1993).

Antoine Saito / Collection Cinémathèque québécoise

L'homme à tout faire, premier long métrage de Micheline Lanctôt, est disponible sur illico. À droite : Micheline Lanctôt sur le plateau du film Deux actrices (1993).

Figure artistique majeure du paysage québécois depuis plus de 40 ans, femme de cinéma à la carrière prolifique, Micheline Lanctôt a réalisé près d'une dizaine de longs métrages, a écrit plusieurs scénarios et a joué dans près d'une trentaine de films en français et en anglais, sans parler de ses nombreux rôles mémorables à la télévision et de ses autres projets.  
 
Récipiendaire du Albert-Tessier en 2000, du Prix du gouverneur général en 2003 et du Jutra-Hommage en 2014, Micheline Lanctôt a réalisé son premier long métrage de fiction, L'homme à tout faire, en 1980. Mettant en vedette Jocelyn Bérubé, Andrée Pelletier, Gilles Renaud, pour ne nommer que ceux-là, la comédie a été primé à San Sebastian et raconte l'histoire d'un homme dont la naïveté et la galanterie d'un autre âge sont à l'origine de nombreux déboires sentimentaux, tout particulièrement lorsqu'il s'amourache d'une belle bourgeoise dont il est l'homme à tout faire.  On peut déjà apprécier dans cette première oeuvre tout le talent que Lanctôt a pour la direction d'acteurs qui se confirmera dans son film suivant, Sonatine (1983), gagnant d'un Lion d'argent à Venise. 
 
L'homme à tout faire est disponible dans le nuage illico.
  
Fiche du film 
 
Filmographie de Micheline Lanctôt sur Éléphant (longs métrages de fiction)